Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 22 Janvier 2009

L'Institut sur les zones côtières reçoit 3 M $ du FIA

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Gastien Godin, directeur général de l'IRZC; Keith Ashfield, ministre d'État responsable de l'APECA; et Hermel Vienneau, vice-président de la région du Nouveau-Brunswick de l'APECA.
Agrandir l'image
L'Institut de recherche sur les zones côtières (IRZC) logé au Campus de Shippagan recevra jusqu'à 3 millions de dollars sur cinq ans dans le cadre du Fonds d'innovation de l'Atlantique (FIA) de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) afin de l'aider à poursuivre sa recherche sur la façon de transformer les déchets du poisson en richesse.

Le financement aidera l'IRZC à mettre au point de nouvelles technologies pour créer des produits dérivés des sous-produits marins pour les secteurs de l'aquaculture, de la microbiologie, des produits de santé naturels et des aliments destinés à la consommation. Le projet aidera également les transformateurs de poisson à extraire une plus grande valeur de leurs prises ainsi qu'à réduire le montant de pertes issues des pratiques actuelles.

Le coût global estimatif du projet se chiffre à 5,4 millions de dollars.

« La prospérité du Nouveau-Brunswick ne dépend pas seulement de sa capacité à relever les défis actuels mais également du renforcement d'une économie novatrice axée sur le savoir visant à créer des occasions et des emplois futurs, a dit le ministre d'État responsable de l'APECA, Keith Ashfield. L'IRZC pave la voie à la promotion du développement durable de nos ressources côtières, et notre investissement dans ce projet favorisera les débouchés et la croissance dans l'Institut, l'industrie et la région. »

« Ce projet constitue une occasion unique de développer des bioproduits marins commercialisables dans l'Est du Canada, a souligné Gastien Godin, directeur général de l'IRZC. Cette contribution substantielle de l'APECA permettra de réaliser le rêve de l'Institut, soit de participer à la création d'une industrie et d'emplois spécialisés en biotechnologie marine dans la Péninsule acadienne. »

Au total, huit projets de recherche au Nouveau-Brunswick ont été subventionnés pour un montant global d'environ 17,5 millions de dollars, tandis que les promoteurs de projets obtiendront une somme supplémentaire de 16,6 millions de dollars de diverses sources privées et publiques.

Depuis 2006, l'APECA a investi 67 millions de dollars dans le cadre du FIA au Nouveau-Brunswick. La valeur globale de ces projets s'élève à plus de 135 millions de dollars.

Le FIA favorise la commercialisation de la recherche et a constitué un élément moteur clé pour bon nombre d'entreprises, d'universités et d'établissements de recherche du Canada atlantique. Grâce au succès des projets qui ont reçu un appui, le FIA a participé considérablement à l'accroissement de la R-D et à l'amélioration de la performance économique dans la région.

-30-
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.