Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 12 Janvier 2009

Des étudiants de l'ESN initiés aux problèmes de gestion documentaires

Des élèves de l'ESN entourant la conférencière.
Agrandir l'image
L'enseignante, Sharon Kerry, a invité le 13 décembre 2008 la professeure, Florence Ott, à faire une conférence à ses élèves de 12e année de l'École secondaire Népisiguit (ESN) de Bathurst durant son cours de développement vie-travail.

Il s'agissait de montrer l'importance d'une bonne gestion des documents dans son ordinateur et de mettre en place des bonnes habitudes dans la gestion de ses courriels et la préservation des documents essentiels. Les élèves ont été aussi très intéressés par les problèmes de droits d'auteur et les conséquences lorsqu'on oublie de citer ses sources ou lorsqu'on écoute de la musique enregistrée à partir d'Internet.

Par ailleurs, il a été question de métadonnées ou de l'obligation de bien référencer ses documents informatiques pour ne pas les perdre, ou pour pouvoir les classer et les retrouver et surtout pour les conserver dans la bonne version. Imaginez une pharmacie où toutes les boîtes de médicaments seraient sans étiquettes et les conséquences que cela produirait sur la vie du malade ou du pharmacien. C'est un peu le même problème qu'on peut observer dans certains ordinateurs!

Enfin, les élèves ont été informés de la carrière prometteuse et des nombreux débouchés qu'offrait le Baccalauréat en Gestion de l'Information de l'Université de Moncton, campus de Shippagan et des avantages qu'ils y avaient à suivre une formation proche de chez eux et très originale dans le Canada francophone. Un gestionnaire de l'information est une personne indispensable dans toute organisation soucieuse de faire respecter ses droits et ceux de ses clients, d'améliorer sa productivité et la protection de ses documents tout en répondant aux défis de l'inflation documentaire, de l'évolution rapide des technologies et de la hausse de la normalisation.

N'oublions jamais que le document ne pense pas mais c'est l'acte d'intelligence que nous exerçons qui fera que notre information sera valide et pertinente pour le bien de toute l'institution.

Florence Ott, professeure en gestion documentaire
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.