Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 18 Octobre 2017

Dévoilement de l’exposition permanente à l’Université de Moncton L’aboiteau : un ouvrage d’ingénierie pour construire l’Acadie

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Jérémie Aubé, ing., président, Section Est Nouveau-Brunswick et I.-P.É, SCGC; Samuel Richard, ing., vice-président, section atlantique, SCGC; Kevin Vigneau-Chiasson, président du Conseil étudiant de la Faculté d’ingénierie; Marc-Antoine Chiasson, président de L’alUMni; Yvon Lapierre, maire de la Ville de Dieppe; Bernard Lord, coprésident de la campagne de financement Évolution; Bernard LeBlanc, conservateur au Musée acadien; Gilles Hébert, professeur à la retraite et instigateur du projet; Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier; l’honorable Jocelyne Roy Vienneau, lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick; Ronald Vienneau; Gilles Roy, doyen de la Faculté d’ingénierie; Alistair MacKenzie, président du comité d’histoire de la SCGC; et Linda Schofield, directrice générale des relations universitaires et du développement philanthropique.
Agrandir l'image
Dans le cadre de la deuxième édition du Rendez-vous de L’alUMni de l’Université de Moncton, le dévoilement de l’exposition permanente L’aboiteau : un ouvrage d’ingénierie pour construire l’Acadie a eu lieu ce mercredi 18 octobre à la Faculté d’ingénierie de l’Université de Moncton.

La plus ancienne dalle d’aboiteau préservée en Acadie est désormais en exposition au rez-de-chaussée de la Faculté d’ingénierie. Découverte à Grand-Pré en Nouvelle-Écosse et datant de 1689, cette pièce revêt d’une grande importance pour le monde de l’ingénierie acadienne. Selon les estimations, la pièce daterait des tous débuts du village de Grand-Pré, qui a été fondé en 1682. L’artéfact est un prêt à long terme du Musée de la Nouvelle-Écosse.

« C’est un privilège que nous avons d’accueillir cet artéfact à l’Université de Moncton, a mentionné le recteur et vice-chancelier, Raymond Théberge. Nous sommes fiers de pouvoir donner la chance aux étudiantes et étudiants de la Faculté d’ingénierie de contempler ce morceau d’histoire acadienne qui les inspirera certainement à poursuivre leur cheminement dans ce domaine fort passionnant. J’invite également la population à venir jeter un coup d’œil à cette pièce historique. »

« Nous accueillons ce projet avec une grande fierté, a mentionné Gilles C. Roy, doyen de la Faculté d’ingénierie. Il sert d’exemple historique percutant de l’ingénierie en Acadie. Selon certains, les aboiteaux pourraient représenter les travaux d’ingénierie les plus anciens au Canada. La reconnaissance des aboiteaux acadiens comme site historique national de la Société canadienne de génie civil (SCGC) est due en grande partie au travail acharné de plusieurs ingénieurs acadiens, notamment de Gilles Hébert, professeur retraité de la Faculté d’ingénierie. »

« En tant que cité acadienne, il est important pour nous à la Ville de Dieppe de préserver notre patrimoine, a mentionné le maire Yvon Lapierre. Nous avons d’ailleurs réalisé un projet de mise en valeur des aboiteaux cet automne, soit un site d’observation le long du sentier transcanadien dans le secteur de la rue Pointe-aux-Renards. En contribuant au projet d’exposition d’un aboiteau à l’Université de Moncton, nous concrétisons cette volonté de mettre en valeur l’histoire des Acadiens et l’importance culturelle de leur legs. »

Le projet a été rendu possible grâce à un partenariat avec la Société canadienne de génie civil, le Musée de la Nouvelle-Écosse, le doyen de la Faculté d’ingénierie, Gilles C. Roy, le directeur du Département de génie civil, Gérard Poitras et le professeur à la retraite Gilles Hébert et Bernard LeBlanc, conservateur au Musée acadien de l’Université de Moncton.

La Ville de Dieppe a également contribué à la réalisation de ce projet grâce à un généreux don à l’Université de Moncton offert dans le cadre de la campagne de financement Évolution. Rappelons que cette campagne de financement a déjà atteint 50 % de son objectif, soit 25 millions $. À ce jour, le programme de bourses et d’aide financière a fait l’objet de près de la moitié des dons avec 12 315 000 $. Une autre partie importante des dons se situe dans le domaine de la recherche dont 11 365 570 $ pour des projets importants pour l’Université ; 700 500 $ pour le pôle d’excellence en études acadiennes et 500 000 $ dans le cadre du projet de Centre de médecine de précision du Nouveau-Brunswick. Un montant de 118 930 $ a également été versé pour la modernisation des équipements.

Pour faire un don à l’Université de Moncton ou obtenir des renseignements à ce sujet, veuillez communiquer avec le bureau du Développement philanthropique par téléphone au (506) 858 4130 ou au 1 (888) 362 1144, par courriel à l’adresse developpement@umoncton.ca ou visitez le site Web au www.umoncton.ca/dons.
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.