Université de Moncton

Direction des communications, des affaires publiques et du marketing
Abonnez-vous à l’infolettre
Bookmark and Share
Mercredi 11 Avril 2018

Table ronde autour du livre La question du pouvoir en Acadie

La photo nous fait voir, de gauche à droite : Joel Belliveau, professeur à l’Université Laurentienne; Michelle Landry, professeure à l’Université de Moncton, campus de Shippagan; Léon Thériault, professeur à la retraite de l’Université de Moncton, campus de Moncton; Mathieu Wade, professeur à l’Université de Moncton, campus de Moncton; et Jean-Luc Bonnaud, professeur à l’Université de Moncton, campus de Moncton. John Reid, professeur à St Mary’s University, a assisté à la table ronde à distance.
Agrandir l'image
Le 23 mars, le Département d’histoire et de geographie a marqué le 50e anniversaire de sa fondation par la tenue d’une table ronde autour du livre La question du pouvoir en Acadie de Léon Thériault.

Malgré le report de l’événement en raison de conditions météorologiques, le public était nombreux et intéressé. M. Thériault a commencé en invoquant la genèse du projet de livre et en expliquant ce qui l’avait amené à proposer la division du Nouveau-Brunswick en deux provinces : une acadienne et une anglophone. Joel Belliveau, de l’Université Laurentienne, Michelle Landry, de l’Université de Moncton, campus de Shippagan, Mathieu Wade, de l’Université de Moncton, campus de Moncton, et John Reid, de St Mary’s University, ont souligné l’intérêt et l’actualité de l’analyse, et ce, même si le livre date de 1982. Ils ont tenté de situer le livre dans le parcours intellectuel et politique de Léon Thériault. Tous ont regretté le manque d’imagination et de courage dans le débat politique actuel.

Source : Direction des communications, des affaires publiques et du marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Urgence  |  Assistance technique © 2018, Université de Moncton. Tous droits réservés.