Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 26 Mars 2018

Medavie finance ACCESS Esprits ouverts Nouveau-Brunswick en partenariat avec la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick

La photo nous fait voir, de gauche à droite : Bruno Battistini, président-directeur général et directeur scientifique de la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick; Jacques Paul Couturier, recteur et vice-chancelier par intérim de l’Université de Moncton; Benoît Bourque, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick; Irène Vienneau et Nadine Pelletier du Conseil jeunesse ACCESS EO NB; Jimmy Bourque, enquêteur principal du projet ACCESS EO NB; et Bernard Lord, chef de la direction de Medavie.
Agrandir l'image
ACCESS Esprits ouverts Nouveau-Brunswick (ACCESS EO NB) a pour objectif de s’assurer que les jeunes aux prises avec des problèmes de santé mentale ont accès aux bons soins, au bon moment et au bon endroit. Medavie offre un financement de 360 000 $ sur trois ans pour soutenir les opérations et les activités d’ACCESS EO NB. Cet appui financier vient s’ajouter à l’investissement de 1,7 million de dollars sur sept ans de la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick (FRSNB), annoncé en mars 2015. Ce financement élève l’appui financier de Medavie envers des projets en santé mentale au Nouveau-Brunswick à plus de 1,5 million de dollars à ce jour.

ACCESS EO NB est le seul site de démonstration provincial des 14 sites ACCESS Esprits ouverts au Canada. Dirigé par le Jimmy Bourque de l’Université de Moncton, ACCESS EO NB a adopté une approche communautaire à l’égard de la transformation du système de soins de santé mentale des jeunes en établissant des partenariats avec le Centre de Bénévolat de la Péninsule Acadienne, le P.E.E.R Saint John et la Première Nation Elsipogtog. ACCESS Esprits ouverts est un projet national de recherche et d’évaluation, financé conjointement par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et la Fondation Graham Boeckh (FGB), qui vise à transformer la manière dont les jeunes Canadiennes et Canadiens âgés de 11 à 25 ans accèdent aux services en santé mentale et les utilisent.

« Je suis très heureux que ce projet innovateur, piloté par l’un de nos chercheurs, reçoive un généreux appui financier de Medavie, a dit Jacques Paul Couturier, recteur et vice-chancelier par intérim de l’Université de Moncton. La santé mentale des enfants et des jeunes du Nouveau-Brunswick est une priorité. Ce programme permet la transformation significative des soins de santé mentale qui leur sont offerts, en plus d’améliorer leur bien-être. Nous pouvons être fiers du chemin parcouru jusqu’à maintenant dans le cadre de ce projet. »

« La santé mentale des enfants et des adolescentes et adolescents est l’une des causes principales de la Fondation Medavie pour la santé; c’est pourquoi nous soutenons des solutions fondées sur des données probantes, qui permettent d’assurer aux jeunes l’accès à des soins en santé mentale appropriés pour qu’ils puissent vivre le mieux possible. Medavie est heureuse d’appuyer ACCESS EO NB et de contribuer à la création de futurs sites ACCESS. Ce projet à l’échelle provinciale correspond à notre objectif d’améliorer le bien-être des Canadiennes et Canadiens en tant qu’organisation sans but lucratif et partenaire en matière de solutions de santé, a mentionné Bernard Lord, chef de la direction de Medavie. »

« Il est encourageant de voir que des projets comme ACCESS EO NB soutiennent les jeunes qui ont des besoins complexes en matière de santé mentale, a soulevé l’honorable Benoît Bourque, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick. En collaborant avec la prestation des services intégrés et le Réseau d’excellence, nous jetons des bases solides afin de continuer d’axer nos efforts sur les soins préventifs et le soutien des jeunes de nos collectivités. »

« La Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick est fière d’avoir participé au processus ayant abouti à l’investissement important de Medavie dans le projet ACCESS EO NB, a dit Bruno Battistini, président-directeur général et directeur scientifique de la FRSNB. Ce financement contribuera à la création de lieux sécuritaires où les jeunes peuvent obtenir de meilleurs services en santé mentale; il s’agit d’une ressource émergente du Réseau d’excellence du Nouveau-Brunswick sur la santé mentale. Des partenariats comme celui établi entre les IRSC, la FGB, la FRSNB et maintenant, Medavie, sont essentiels afin de concevoir de meilleurs programmes et d’offrir de meilleurs services aux jeunes. »

« ACCESS EO NB est un projet novateur axé sur les principes d’accès rapide à des services adéquats pour les enfants et les jeunes du Nouveau-Brunswick vivant des défis de santé mentale, a expliqué Jimmy Bourque, enquêteur principal du projet ACCESS EO NB. L’importante contribution financière de Medavie servira directement à l’offre de services de soutien pour les enfants et les jeunes de communautés du Nouveau-Brunswick. Au nom d’ACCESS EO NB, je tiens à remercier Medavie pour son engagement envers la cause de la santé mentale. »

« Nous sommes heureux de nous associer à Medavie et à la FRSNB dans le cadre du projet ACCESS EO NB, a dit Ian Boeckh, président de la FBG. Ce projet permettra aux jeunes de 11 à 25 ans d’accéder à des endroits sécuritaires et aux services dont ils ont besoin, au bon moment, par le bon fournisseur. L’amélioration des services en matière de santé mentale et de dépendance est un objectif important de notre fondation et nous sommes fiers d’appuyer le travail accompli en ce sens au Nouveau-Brunswick. »

Le financement a été annoncé ce matin à l’Université de Moncton, en présence de représentantes et représentants et d’intervenantes et intervenants de nos partenaires.
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2018, Université de Moncton. Tous droits réservés.