Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 05 Octobre 2017

L’UMCE est Blizzard!

Le vice-recteur de l’UMCE, Jacques Paul Couturier, est entouré des joueurs qui fréquentent le campus d’Edmundston. De gauche à droite, Tristan Mercure, Samuel Bastille, Nick Jessome, Alexandre Bernier, Jacques Paul Couturier, Jeff Akerley, Vincent Rioux et Alexandre Jacob. Absent au moment de la photo : Pierre Bourgoin.
Agrandir l'image
Chaque rentrée universitaire apporte son lot de nouveautés. Celle de septembre à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), ne fait pas exception et a même un petit cachet particulier.

Huit hockeyeurs de l’équipe junior du Blizzard d’Edmundston, de la Ligue de hockey junior des Maritimes, sont également étudiants à l’UMCE.

Le vice-recteur du Campus, Jacques Paul Couturier, n’allait pas rater si belle occasion pour leur souhaiter la bienvenue en leur rendant visite au Palladium de Saint-Jacques, le mercredi 4 octobre, avant le départ de la formation pour un voyage de quelques matchs à l’étranger.

L’association UMCE-Blizzard remonte aux premiers balbutiements de l’équipe. Avant même l’annonce du déménagement de Dieppe à Edmundston, l’UMCE s’était positionnée afin de faciliter l’enracinement de la formation.

« Nous avions le raisonnement que plusieurs joueurs viendraient étudier chaque année au campus d’Edmundston. Aujourd’hui, nous en comptons huit et nous en sommes très ravis. D’autres suivront au fil des ans et vivront une expérience étudiante hors du commun chez nous », a commenté M. Couturier.

« Notre partenariat touche plusieurs aspects. Depuis ses débuts, l’UMCE fournit un local de travail et une salle de réunion au Blizzard. Côté études, nous sommes là également pour encadrer les joueurs ou trouver des solutions concernant l’horaire parfois chargée et complexe d’un hockeyeur qui doit souvent s’absenter pour ses entrainements et ses matchs. Mais par-dessus tout, je dirais que l’UMCE est fière de pouvoir appuyer le Blizzard et une équipe régionale de hockey de ce calibre dans le Nord-Ouest. C’est un partenariat gagnant-gagnant et c’est toute la communauté qui en bénéficie », a expliqué le vice-recteur.

Les joueurs
Les étudiants de l’UMCE qui endossent l’uniforme bleu et blanc sont Jeff Akerley, de Saint-Léonard (administration), Nick Jessome, d’Edmundston, (baccalauréat ès arts multidisciplinaire), Pierre Bourgoin, de Grand-Sault (ingénierie), Tristan Mercure, de Dieppe (administration), Samuel Bastille, de Dieppe (ingénierie), Alexandre Bernier, de Dieppe (gestion du loisir, sport et tourisme), Vincent Rioux, de Bedford, en Nouvelle-Écosse (aménagement des forêts), et Alexandre Jacob, de Dieppe (administration).

La plupart des joueurs de ce niveau connaissent les déplacements car le trimbalage fait partie de l’expérience d’un hockeyeur qui gravit les échelons. Les huit joueurs de l’UMCE ont donc vécu plusieurs changements d’écoles et d’autres d’établissements universitaires.

« J’étais au beau milieu de ma 12e année à l’école L’Odyssée de Moncton quand j’ai décidé de compléter, après ma saison de hockey à Dieppe, mon secondaire à la Cité des jeunes A.-M.-Sormany d’Edmundston car je voulais me rapprocher de ma famille de Saint-Léonard et me préparer à faire le saut à l’UMCE », a signalé le rapide attaquant, Jeff Akerley.

Akerley a pris part aux 50 matchs des Commandos de Dieppe (équipe transférée à Edmundston), récoltant 8 buts et 10 passes.

Pierre Bourgoin a joué pour quatre équipes au cours des trois dernières saisons. Évoluant dans les rangs midget AAA avec Fredericton, il a été repêché par les Aces de St. Stephen avec qui il a joué sporadiquement en 2015-2016 et 2016-2017. À la fin de la dernière campagne, il a été troqué aux Ramblers d’Amherst. « Une fois ma saison terminée à Amherst, je voulais à nouveau être échangé et mon vœu a été exaucé lors de la journée du repêchage midget ce printemps. Je suis devenu un Blizzard et j’en suis fier », a fait part Bourgoin.

Bourgoin étudie en génie mécanique, comme son frère ainé qui est en 4e année au campus de Moncton.

Nick Jessome a grandi à Edmundston où il a complété sa 8e année à l’école Notre-Dame. Puis, départ pour Ottawa où il y fera toutes ses études secondaires. Il reviendra au Nouveau-Brunswick où il aboutira, en 2015-2016, avec les Commandos de Dieppe après avoir participé au camp d’entrainement et impressionné la direction de l’équipe. En même temps, il étudiera en administration au campus de Moncton.

« J’adore mon expérience au campus d’Edmundston, a confié Nick Jessome qui s’intéresse à une carrière d’avocat ou dans le domaine du marketing. Il y a moins de monde ici, les professeurs sont très attentifs et le fait d’être à la maison me donne une bonne dose d’énergie. »

Jessome a connu une très belle saison en 2016-2017, amassant 29 points (16-13) en 44 rencontres.

Les trois joueurs n’ont pu s’empêcher de parler du début de saison fulgurant de l’équipe qui, au 5 octobre, occupait le 6e rang parmi les 132 équipes junior A au Canada. Le Blizzard a gagné ses cinq premiers matchs de la campagne.

« Joué devant des grosses foules (NDLR : 1 100 personnes à Saint-Jacques le 29 septembre), c’est nouveau pour nous, a fièrement indiqué Nick Jessome.

Lors de ce fameux match d’ouverture au Palladium de Saint-Jacques, Jeff Akerley, a revu le scénario improbable dans sa tête. « C’était notre première partie à domicile. Nous voulions tout donner. Quand nous tirions de l’arrière 3 à 0 après deux périodes, les gars se sont dit qu’il fallait marquer dès les premiers instants de la troisième, et c’est ce qui s’est produit (à la 25e seconde). Nos partisans ont commencé à crier et le momentum était de notre bord. Puis, nous avons égalisé vers la fin avec deux buts rapides et quand Alex (Lavoie) a marqué en prolongation, c’était malade! », a rappelé Jeff Akerley.

Le Blizzard se gagne rapidement des adeptes. Toute la communauté se rallie autour de l’équipe junior. C’est la frénésie dans le Nord-Ouest. Entre-temps, les joueurs mettent les bouchées doubles et profitent de chaque instant, même lors des longs déplacements en autocar, pour plonger dans leurs livres. Après tout, ils savent qu’ils ne joueront pas au hockey toute leur vie…

- 30 -

Renseignements : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications (737-5034 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.