Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 16 Août 2017

Un été au cœur des atomes et des molécules

De gauche à droite: Jérémy Belliveau, Marc-André Albert, Adil Driouach et Sébastien Noël.
Agrandir l'image
Durant cet été 2017, les professeurs Samira Barmaki et Stéphane Laulan ont dirigé les travaux de recherche d’une étudiante de 3e cycle, de deux étudiants de 2e cycle et de deux étudiants de 1er cycle dans leur Laboratoire de physique computationnelle et photonique (LPCP) de l’Université de Moncton, campus de Shippagan (UMCS).

Salima Hennani, étudiante en doctorat, poursuit ses travaux de thèse débutés en 2014 sur « Le contrôle de la dynamique électronique dans les molécules » dans une codirection entre le Département de chimie de l’Université Laval de Québec et le LPCP.

Marc-André Albert, étudiant en deuxième année à la maitrise ès sciences (physique) à l’Université de Moncton, a finalisé son projet de thèse sur « Le traitement numérique des corrélations électroniques dans les atomes ». Originaire de Bouctouche, Marc-André fera sa soutenance de thèse de maitrise dans les prochaines semaines.

Adil Driouach, étudiant en deuxième année à la maitrise ès sciences (physique) à l’Université de Moncton, a pour sa part continué son projet de thèse sur « Le calcul numérique de la structure énergétique des ions moléculaires alcalins ». Originaire du Maroc, Adil a entamé sa maitrise en septembre 2016, et poursuivra ses travaux au LPCP jusqu’à sa soutenance prévue à la fin de la session d’hiver 2018.

Jérémy Belliveau, étudiant en 3e année au baccalauréat ès sciences (physique) de l’Université de Moncton, est venu effectuer son deuxième stage de recherche au LPCP. Originaire d’Allardville, Jérémy a continué ses travaux amorcés durant l’été 2016 et a mené une étude sur les processus d’ionisation de la série isoélectronique de l’atome de béryllium.

Finalement, Sébastien Noël, étudiant en 4e année au baccalauréat ès sciences (physique) et originaire de Tracadie, a nourri ses intérêts pour la physique numérique et le développement informatique en menant un projet sur les techniques de parallélisation et d’optimisation de codes informatiques pour l’étude des processus d’interaction laser-matière. Sébastien, qui a bien apprécié son stage, reviendra dans quelques mois pour poursuivre son projet.
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.