Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 15 Juin 2017

Nicolas Landry a publié une note de recherche dans la Revue de la culture matérielle

Agrandir l'image
Le professeur Nicolas Landry, de l’Université de Moncton, campus de Shippagan (UMCS), vient tout juste de publier une note de recherche portant sur l’histoire de la pêche sédentaire française en Gaspésie au 17e siècle. L’objectif de la recherche relève de l’histoire matérielle, soit de mieux cerner les attentes et les besoins essentiels au succès d’une entreprise de pêche sédentaire en Nouvelle-France. Du moins, selon le point de vue des propriétaires, soit Denys de La Ronde et ses associés. Ces derniers ont laissé dans les archives quelques documents permettant de mieux cerner leurs besoins en navires, en hommes, en matériaux, en infrastructures et en provisions. Cette démarche permet donc de revisiter nos connaissances historiographiques sur les besoins d’une entreprise de pêche sédentaire du 17e siècle.  

« Estimation des ressources nécessaires à l’opération d’une pêcherie sédentaire gaspésienne du 17e siècle : la Compagnie de l’île Percée », Revue de la culture matérielle 82-83 (automne 2015/printemps 2016), p. 213-223.
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.