Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Dimanche 12 Mars 2017

La Fondation Saint-Louis-Maillet s’enrichit de 38 200 $ grâce au bien-cuit Solange-Lorquet

Solange Lorquet se tord de rire après les commentaires de l’animatrice de la soirée, Francine Landry-Dion. Photo : Serge Lavoie
Agrandir l'image
La Fondation Saint-Louis-Maillet peut s’enorgueillir des succès de ses bien-cuits. Le samedi 11 mars, le bien-cuit Solange-Lorquet a emprunté le même chemin de la réussite.

Devant plus de 300 convives réunis au Palais des congrès d’Edmundston, l’activité a permis d’amasser 38 200 $. La somme récoltée est d’autant plus remarquable qu’elle est le fruit d’une forte mobilisation envers la reconnaissance et le dévouement d’une femme d’affaires accomplie, engagée et appréciée.

Le bien-cuit Solange-Lorquet était le 21e de la Fondation Saint-Louis-Maillet. Le parcours de la soirée était inspiré, il va de soi, d’une partie de golf avec des thèmes comme l’entrée des quatuors, le « tee-off », la ronde de golf, le « Mulligan » et le 19e trou.

Bien assise, Solange Lorquet a vu une série de rôtisseuses et rôtisseurs défiler sur la scène décortiquant les moments cocasses de sa vie et de sa carrière, sous forme de savoureuses anecdotes agrémentées d’une bonne dose d’humour.

Les enfants de la « victime », Véronique et Jonathan Lorquet, ainsi que ses amis Marc Long, Anne Chouinard, Denis M. Pelletier et Anik Bossé s’en sont donné à cœur joie en dévoilant à l’auditoire des chapitres hilarants de la vie de Solange Lorquet. Mais cette dernière avait le dernier mot et ne s’est pas gênée pour s’en prendre à son tour à ses détractrices et détracteurs d’un soir.

Francine Landry-Dion remontait sur scène pour un troisième bien-cuit d’affilée à titre d’animatrice.

Originaire de la ville de Québec, Solange Lorquet y a enseigné l’esthétique pendant six ans avant de venir s’installer à Saint-Jacques en 1983 où elle a créé son entreprise, Salon d’esthétique Avant-Garde. Dès son arrivée, elle s’est engagée au sein de divers comités dans la communauté. Au cours des dernières années, elle a siégé au conseil d’administration de la CBDC Madawaska où elle vient de terminer un mandat de quatre ans en tant que présidente. Elle a également été très active au sein de RÉFAM (Réseau échange femmes en affaires du Madawaska) en tant que vice-présidente du conseil d’administration et présidente du comité organisateur du gala Femme entrepreneure pendant six ans.

Madame Solange Lorquet est une femme très généreuse de son temps envers des causes philanthropiques : présidente du tournoi-bénéfice de golf contre le cancer du sein pendant plusieurs années et engagée au sein du conseil d’administration de la Fondation de l’hôpital régional d’Edmundston depuis neuf ans. Plus récemment, elle a siégé au cabinet de la campagne financière majeure pour l’amphithéâtre communautaire d’Edmundston ainsi qu’à plusieurs sous-comités pour la réalisation de cet important projet pour la communauté.

Voici les personnalités qui ont précédé Solange Lorquet à titre de « victimes » du bien-cuit de la Fondation Saint-Louis-Maillet depuis 1989 : Marcel Sormany, Jean-Maurice Simard, Gilles Lapointe, Gérald Clavette, Jeannot Castonguay, Percy Mockler, Bert Martin, Jeannot Volpé, Madeleine Dubé, Paul Albert, Mgr Gérard Dionne, Jean-Guy Poitras, Don Bélanger, Pauline Banville Pérusse, Gérard Landry, Bernard Valcourt, Cyrille Simard, Jean-Claude Savoie, Francine Landry et André Lebel.

- 30 -

Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506-737-5034 - b)
Autres photos (haute résolution) :Photo 1 Photo 2 Photo 3 Photo 4
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.