Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 10 Février 2016

L’étudiante Geneviève Landry reçoit le Prix de la CTINB

La photo fait voir, de gauche à droite, Jeff Staflund, président de la CTINB et interprète en chef au Bureau de traduction du gouvernement du Nouveau-Brunswick; Geneviève Landry, lauréate du Prix de la CTINB, et Matthieu LeBlanc, directeur du Département de traduction et des langues.
Agrandir l'image
Chaque année, la Corporation des traducteurs, traductrices, terminologues et interprètes du Nouveau-Brunswick (CTINB) décerne un prix à l’étudiante ou à l’étudiant qui a la moyenne cumulative la plus élevée à la fin de sa troisième année d’études (programmes régulier et coop) ou de sa première année d’études (programme accéléré).

Cette année, c’est Geneviève Landry, finissante au Baccalauréat en traduction (programme accéléré), qui est lauréate du Prix de la CTINB. Originaire de Bertrand, Geneviève est titulaire du Baccalauréat multidisciplinaire avec concentrations en éducation, en linguistique et en littérature. Présidente du Conseil des étudiantes et étudiants en traduction, Geneviève est également bénéficiaire de la bourse du Réseau des traducteurs et traductrices en éducation (RTE) et de la bourse des Religieux de Sainte-Croix d’Acadie. Elle a de plus été membre de l’équipe des Jeux de la traduction en 2015 et accompagnera en mars l’équipe qui se rendra à Trois-Rivières pour la 11e édition des Jeux.

Pour les diplômées et diplômés en traduction, devenir candidat à l’agrément est un excellent moyen d’établir des liens avec la profession. Au Nouveau-Brunswick, nul ne peut se dire traducteur, traductrice, interprète ou terminologue agréé, ni inscrire d’initiales réservées (T.A., I.A. ou Term. A.), à moins d’être membre agréé en règle de la CTINB. La CTINB est la seule association provinciale à offrir trois voies à l’agrément : l’examen, l’étude de dossier et le mentorat. De plus, une entente de réciprocité garantit la portabilité du titre d’une province à l’autre. Pour en savoir plus sur la profession et l’agrément, prière de communiquer avec la CTINB (www.ctinb.nb.ca).

La CTINB a pour principaux objectifs de donner à ses membres une voix collective, de faire connaître leur rôle professionnel dans la société et d’entretenir des liens avec les organismes semblables, au Canada et à l’étranger, et avec les établissements de formation universitaire dans les domaines de la traduction, de la terminologie et de l’interprétation.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.