Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 24 Novembre 2015

L’Université de Moncton a souligné le 50e anniversaire de la Bibliothèque Champlain

La photo nous fait voir, de gauche à droite, André Samson, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche; le recteur et vice-chancelier, Raymond Théberge; et Marthe Brideau, bibliothécaire en chef de la Bibliothèque Champlain qui célèbre cette année son 50e anniversaire de fondation.
Agrandir l'image
Le recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton, Raymond Théberge, a profité du 50e anniversaire de fondation de la Bibliothèque Champlain pour mettre de l’avant le travail accompli par les maîtres d’œuvre de la Bibliothèque et pour souligner son apport dans la réussite universitaire des étudiantes et des étudiants.

« Je suis conscient que dans un monde caractérisé par la surabondance d’information, pratiquement toute disponible en format électronique, le rôle de la bibliothèque est voué à s’élargir. Plus que jamais, nous avons besoin de la bibliothèque et de l’expertise de son personnel pour nous guider dans nos recherches et pour guider les étudiantes et les étudiants dans leur réussite universitaire», a souligné M. Théberge lors d’une célébration tenue le 19 novembre.

Pendant la cérémonie, on a aussi procédé au dévoilement des photos des bibliothécaires en chef qui ont œuvré de 1965 à 2015, afin de leur rendre hommage. Ronald Leblanc (1963-1965), premier bibliothécaire en chef et premier bibliothécaire émérite; Agnez Hall (1967-1973); Paulette Lévesque au nom du regretté Albert Lévesque (1973-1996), quatrième bibliothécaire en chef et bibliothécaire émérite; Alain Roberge (2007-2012); et Marthe Brideau (2013 à aujourd’hui) étaient présents à la cérémonie.

De plus, on a souligné le 20e anniversaire de la magnifique collection d’art inuit Esther et Isadore Fine installée dans le foyer de la bibliothèque. On y retrouve 242 pièces datant de l’époque classique des années 1930 à 1975, des œuvres confectionnées, par exemple, à partir de pierre à savon, d’os fossilisés ou encore de granit. Au moment du don en 1991, elle était évaluée à près d’un demi-million de dollars.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.