Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 20 Novembre 2015

Gaël Faure et Marie-Jo Thério en spectacle le 27 novembre à Moncton

Agrandir l'image
Dans le cadre de la série Coup de cœur francophone, une soirée en compagnie de l’artiste Gaël Faure, de France, et de l’acadienne Marie-Jo Thério aura lieu le vendredi 27 novembre à 20 heures dans la salle de spectacle du pavillon Jeanne-de-Valois. Une soirée où les mots, les mélodies et l’énergie captiveront le public.

« Les chansons trouvent là leurs couleurs folk, limpides et vastes comme un ciel d’hiver. » C’est ainsi qu’on décrit la musique de Gaël Faure. Son album « De silences en bascules » a été lancé en 2015. Gaël a ravi les foules aux Francofolies de Montréal en novembre 2014 et prépare son premier arrêt en terre acadienne qui a très bien démarré au début novembre alors qu’il présentait une vitrine à la FrancoFête en Acadie devant une foule ravie. Il est présentement en tournée nationale dans le cadre de Coup de cœur francophone.

Contre vents et marées, Marie-Jo Thério a choisi d'emprunter, une route guidée d’abord par la curiosité, par une soif insatiable d’aventure et de découvertes. Ce qui en fait indéniablement une artiste au caractère unique. Marie-Jo a joué au théâtre, performé au grand écran et est incontestablement une des étoiles de la scène musicale francophone. En 2011, elle lance le double album « Chasing Lydie ». Ce projet prendra naissance sur scène en février 2016 au Centre culturel Aberdeen de Moncton, puis au Théatre de quat'sous à Montréal. Marie-Jo vit entre Montréal, Moncton, et un petit village sur la côte atlantique du Costa Rica.

L’entrée est de 10 $ pour les étudiantes et les étudiants et de 20 $ pour les autres personnes.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.