Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 08 Mai 2015

Modifications aux normes linguistiques : mise en application dès le 1er juillet 2015

Lors de la réunion du Sénat académique du 5 mars dernier, des modifications aux normes linguistiques ont été adoptées. Ces changements ont été proposés par le Conseil de la langue française dont l’un des mandats est de recommander les modifications qu’il faut apporter à la politique et aux normes linguistiques.

Ces normes linguistiques concernent tous les cours donnés sur les trois campus, dans toutes les facultés et unités académiques incluant les cours sous la responsabilité de l’Éducation permanente. Les normes donnent des indications précises sur la façon de tenir compte de la qualité de la langue écrite des étudiantes et étudiants. Ce document doit faire partie intégrante de tous les plans de cours à partir du 1er juillet à moins que les unités académiques n’aient adopté des normes plus sévères pour des raisons de préparation liées à la discipline.

Voici la description des changements qui ont été adoptés et leurs justifications :

• Dorénavant, seuls les travaux rédigés à la maison seront pris en compte pour la qualité de la langue. En effet, l’évaluation de la langue écrite lors des examens ne permet pas de mesurer la compétence à écrire de façon juste et équitable à cause, principalement, de la contrainte du temps et le stress de performance. De plus, selon les résultats du sondage auquel une centaine de membres du corps professoral a participé, la qualité de l’écriture lors des examens n’était pratiquement jamais évaluée même si elle devait l’être selon les anciennes normes.

• Les professeures et professeurs peuvent choisir de corriger une tranche de 200, 400, 600 ou 800 mots au lieu de la seule option actuelle de 400 mots. Lors des consultations que le Conseil a menées, les membres du personnel académique ont demandé à avoir des choix de la longueur du texte à évaluer pour tenir compte des disciplines et de la taille de la classe.

• L’évaluation de la clarté de l’énoncé a été retirée de la prise en compte de la qualité de la langue puisque les étudiantes et les étudiants perdaient déjà des points à cet égard dans l’évaluation du contenu faite par leurs professeures et professeurs. Seules les erreurs d’orthographe, de ponctuation, d’impropriété (anglicismes), de syntaxe (construction de la phrase) ou grammaticales (accord en genre, nombre, terminaison des verbes) sont dorénavant prises en compte.

• Les nouvelles normes donnent l’occasion au personnel enseignant de diriger les étudiantes et les étudiants plus faibles au Centre d’aide en français afin de faire de ces normes linguistiques un outil de formation et pas seulement de sanction.

Si vous avez des questions au sujet de ces modifications des normes linguistiques, n’hésitez pas à contacter le Conseil de la langue française au clf@umoncton.ca ou les personnes responsables pour chaque campus :

Marc Basque : marc.basque@umoncton.ca pour le campus d’Edmundston
Éric Hervet : eric.hervet@umoncton.ca pour le campus de Moncton
Carole Boucher : carole.boucher@umoncton.ca pour le campus de Shippagan

Renseignements : http://www.umoncton.ca/clf .

Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.