Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 19 Mars 2015

Une équipe du Département de génie électrique entreprend une recherche innovatrice pour une entreprise de TIC de Moncton

La photo nous fait voir les membres de l’équipe de recherche de l’Université de Moncton, de gauche à droite, Fatah Chetouane, professeur agrégé en génie électrique; Ilyass Zadouani, étudiant au Baccalauréat en génie électrique; Papa Ibrahima Thiaw, étudiant au Baccalauréat en génie électrique; Julie Maillet, étudiante au Baccalauréat en génie électrique; Chhaya Ponn, étudiant à la Maîtrise en sciences appliquées; et Gabriel Cormier, professeur agrégé et directeur du Département de génie électrique.
Agrandir l'image
Grâce à une contribution financière de la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick (FINB), une entente de partenariat en recherche et développement vient d’être conclue entre une équipe de chercheuses et chercheurs du Département de génie électrique de la Faculté d’ingénierie de l’Université de Moncton et de Missing Link Technologies Ltd., entreprise située à Moncton qui œuvre dans l’implantation et la gestion des infrastructures et des réseaux d'information à haut débit (Broadband).

L’équipe de l’Université de Moncton est constituée de Fatah Chetouane, professeur associé en génie électrique et en génie industriel, Gabriel Cormier, professeur agrégé et directeur du Département de génie électrique, et d’un groupe d’étudiantes et étudiants de premier et deuxième cycles. L'équipe travaillera au développement d’une plateforme robotisée mobile qui permettra la gestion et la supervision automatisée des infrastructures de télécommunications et de centres de données exploités par l’entreprise Missing Link Technologies.

« Nous nous réjouissons de ce projet de recherche et développement qui offrira aux étudiantes et aux étudiants une excellente occasion d’apprentissage de même qu’une expérience pratique en lien avec le secteur entrepreneurial. De plus, ce projet permet de tisser des liens intéressants avec l’industrie », a souligné le professeur Gabriel Cormier.

« La reconnaissance de l’entreprise Missing Link Technologies face à notre capacité de recherche, la persévérance du Bureau de soutien à l’innovation de l’Université de Moncton et la contribution financière de la FINB ont généré l’élan et l’engagement nécessaires pour jeter les bases de ce projet motivant et avant-gardiste», ajoute le professeur Fatah Chetouane.

« Cette entente illustre bien le rôle élargi du milieu universitaire qui dépasse la recherche et l’enseignement, a rappelé Cassidy Weisbord, agent d'innovation au Bureau de soutien à l’innovation de l’Université de Moncton et agent de liaison auprès de l’industrie. L’Université de Moncton est de plus en plus appelée à agir comme moteur dans le transfert des technologies, contribuant ainsi au développement économique de la province. »

Il s’agit d’un projet financé à 80 pour cent par la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick. L’entreprise Missing Link Technologies est financée pour la première fois par la FINB alors que l’Université de Moncton bénéficie de ce genre de financement pour la deuxième fois. La Fondation de l'innovation du Nouveau-Brunswick est une société autonome sans but lucratif qui effectue des investissements dans des entreprises axées sur la croissance et les activités en recherche appliquée (http://nbif.ca/fr/).
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.