Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 11 Février 2015

Le professeur Pascal Marchand de l’Université de Toulouse partage ses connaissances

La photo nous fait voir des participantes et participants à la formation, de gauche à droite, Eden Hambelton, étudiante de 3e cycle en linguistique ; Hamadi Almahmoudi, étudiant à la Maîtrise en linguistique ; Josephine Madel Cutuli, étudiante-échange de Poitiers ; Marc André Bouchard, étudiant à la Maîtrise en linguistique ; Dominic Savoie, étudiante en spécialisation en linguistique ; Gervais Mbarga, professeur en Information-communication ; Pascal Marchand, professeur en psychologie de la communication à l’Université de Toulouse ; Chantal Richard, professeure en études françaises à la University of New Brunswick et ancienne doctorante du Département d’études françaises ; Daniel Dugas, étudiant au Doctorat en littérature et artiste multidisciplinaire ; Karnig Arslanian, étudiant au Baccalauréat ès arts multidisciplinaire ; Sylvia Kasparian, professeure en linguistique et directrice du Laboratoire en analyse de données textuelles ; et Nicole Clara Allain, étudiante au Baccalauréat avec spécialisation linguistique.
Agrandir l'image
Le Département d’études françaises et le Laboratoire d’analyse de données textuelles de la Faculté des arts et des sciences sociales ont profité d’une pleine semaine de travail avec Pascal Marchand, professeur en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Toulouse et directeur du Laboratoire d’études et recherches appliquées en sciences sociales.

Spécialisé dans la psychologie de la communication, il a publié notamment : L’analyse du discours assistée par ordinateur (A. Colin, 1998), Psychologie sociale des médias (Presses Universitaires de Rennes, 2004), Le grand oral. Les discours de politique générale de la Ve République (De Boeck / INA, 2007) et Être Français aujourd’hui : les mots du grand débat sur l’identité nationale (avec Pierre Ratinaud, Editions Les Liens qui Libèrent). Ce dernier volume a d’ailleurs fait l’objet d’une conférence intitulée « Analyser de grands corpus de controverses en France : le cas de l’identité nationale », le 22 janvier dernier à la Faculté des arts et des sciences sociales.

Plus d’une quinzaine de personnes, étudiantes et étudiants des trois cycles d’études et des professeures et professeurs en sciences humaines et sociales ont participé aux sessions de formation aux logiciels Iramuteq et Tropes développés dans le cadre du LERASS. Ces logiciels permettent des analyses qualitatives sémantiques (Tropes) et des analyses quantitatives (Iramuteq) de gros volumes de textes. L’informatique et la statistique textuelles permettent d’analyser ces gros corpus à la recherche de sens invisibles à l’oeil nu. Plus précisément, l’analyse par Iramuteq (un logiciel universitaire gratuit, libre et opensource, développé à Toulouse par Pierre Ratinaud) permet de rendre compte du contenu des textes, sans piocher au hasard dans la masse, ni faire intervenir nos propres préjugés. Il s’agit de reconnaître et de trier automatiquement le vocabulaire des textes pour obtenir des classes de discours.

Pour plus de renseignements au sujet de ces logiciels ou sur Pascal Marchand, prière de consulter la page web http://pascal-marchand.fr.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.