Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 28 Août 2014

L’Institut d’études acadiennes publie un ouvrage sur l’histoire du Consulat général de France à Moncton

L’Institut d’études acadiennes de l’Université de Moncton (IEA) vient de publier le troisième titre de sa collection Clément-Cormier. Il s’agit du livre Cinquante ans d’amitié franco-acadienne : le consulat de France à Moncton 1964-2014, de la plume de l’écrivain et historien, Robert Pichette. Réalisé avec la collaboration de l’historien Marc Robichaud, chercheur à l’IEA, le livre a été lancé le 20 août dernier dans le cadre d’une cérémonie soulignant le 50e anniversaire de l’ouverture du Consulat général de France à Moncton. Organisée par la ville de Moncton, la cérémonie a eu lieu à la Place Resurgo.

« L’Université de Moncton et la France entretiennent une belle et fructueuse amitié depuis de nombreuses années, a souligné le recteur et vice-chancelier, Raymond Théberge, dans le cadre de cette cérémonie. Et, la présence du Consulat général de France à Moncton est au cœur de ce lien privilégié. »

Dans son livre, Robert Pichette propose, non pas un récit chronologique de l’histoire du consulat à Moncton depuis son établissement en 1964, mais plutôt « un récit à grands traits des relations de la France avec le Canada atlantique depuis 1763 », récit qui englobe, entre autres, la fondation d’une agence consulaire française à Halifax en 1854. À la lumière de ce survol historique, l’auteur ne peut qu’affirmer que « le consulat général de France demeure la marque visible de l’appui moral que la France accorde à la communauté acadienne de la région atlantique, qu’il cautionne en quelque sorte sur la scène internationale. En effet, le Consulat général de France à Moncton est le symbole tangible du lien qui unit toujours l’Acadie à la France, comme le démontrent les nombreuses et heureuses initiatives qui ont été créées ou encouragées par le Consulat général de France à Moncton depuis les 50 dernières années. »

Fonctionnaire, conseiller politique, journaliste, écrivain, historien, Robert Pichette a contribué de façon significative au développement et au rayonnement de la vie intellectuelle et culturelle en Acadie. Durant les années 1960, il a travaillé au sein du gouvernement de Louis J. Robichaud comme chef de cabinet et sous-ministre et fut le premier directeur des Affaires culturelles de la province. Spécialiste de l’héraldique, il est l’un des hérauts d’armes honoraires de l’Autorité héraldique du Canada et fellow de la Société royale héraldique du Canada. Auteur de plus de 20 ouvrages traitant d’histoire de l’Acadie et d’héraldique, il a été récipiendaire du Prix littéraire France-Acadie en 1990. En 1998, l’Université Sainte-Anne, en Nouvelle-Écosse, lui a conféré un doctorat ès lettres honoris causa et, en 2014, l’Université de Moncton lui décernait un doctorat honoris causa en administration publique. Membre de l’Ordre du Nouveau-Brunswick, il est officier de l’Ordre national du Mérite de France, chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres et chevalier des Palmes académiques.

La collection Clément-Cormier de l’Institut d’études acadiennes publie des ouvrages qui traitent des diverses réalités des institutions et du milieu associatif en Acadie. Le livre est en vente à la Librairie acadienne de l’Université de Moncton.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.