Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 17 Juin 2014

Le livre «La vie dans une langue officielle minoritaire au Canada» est lancé

La photo prise lors du lancement nous fait voir, de gauche à droite, Mathieu Bélanger, directeur de la recherche au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick (CFMNB); Rodrigue Landry, ancien directeur de l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML); Éric Forgues, directeur de l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML); Anne Robineau, directrice adjointe de l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML), et Réal Allard, directeur de la revue Minorités linguistiques et société.
Agrandir l'image
L’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML) a procédé récemment au lancement du tout premier ouvrage de sa collection, intitulé La vie dans une langue officielle minoritaire au Canada publié par les Presses de l’Université Laval. Le lancement a eu lieu au campus de Moncton de l’Université de Moncton le lundi 16 juin.

C’est sous la direction de Rodrigue Landry, anciennement directeur général de l’Institut, que 19 chercheurs dressent un portrait des deux communautés canadiennes de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) : les anglophones vivant au Québec et les francophones hors Québec.

En s’appuyant sur les données de l’enquête sur la vitalité des minorités de langue officielle (EVMLO) de Statistique Canada, l’étude de la situation linguistique et sociale de ces deux groupes permet de mieux comprendre les enjeux et les défis auxquels un groupe minoritaire doit faire face. En effet, le Canada reconnait depuis 1969 deux langues officielles dans sa structure gouvernementale, mais l’égalité formelle n’est pas toujours synonyme d’égalité réelle. Ce qui provoque plusieurs questionnements. À partir des données de l’EVMLO, le livre présente des analyses propres à chacun des deux groupes. Il traite notamment de problématiques des CLOSM liées à la transmission de la langue, à la fréquentation des établissements minoritaires, à l’accessibilité des services de santé, à l’influence des médias, à l’engagement social et à la mobilité géographique.

On peut lire la description du livre à l’adresse http://www.pulaval.com/produit/la-vie-dans-une-langue-officielle-minoritaire-au-Canada.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.