Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 02 Juin 2014

Vers une meilleure collaboration entre chercheuses, chercheurs et Premières Nations

Une journée d’échanges sur les enjeux de l’enfance et de la famille des Premières Nations du Nouveau-Brunswick aura lieu le mardi 10 juin 2014, à compter de 9 heures, au pavillon Léopold-Taillon du campus de Moncton de l’Université de Moncton.

Cette activité est organisée par l’École de travail social de l’Université de Moncton et le Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau-Brunswick en partenariat avec le Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse.

Les jeunes et les familles des Premières Nations du Nouveau-Brunswick sont confrontés à de profondes et persistantes inégalités. Comme l’a mis en évidence le rapport de Bernard Richard, Main dans la main : Le bien-être à l’enfance des Premières Nations du Nouveau-Brunswick, les enfants des Premières Nations du Nouveau-Brunswick sont jusqu’à six fois plus à risque d’être retirés de leur foyer et placés en famille d’accueil ; entre quatre et cinq fois plus à risque d’être inculpés comme jeunes contrevenants ; et plus susceptibles d’être atteints de problèmes de santé chroniques, de vivre dans des logements nécessitant des réparations majeures et de subir des actes de violence familiale, d’agression sexuelle ou d’inceste. À cela s’ajoute le traumatisme historique qui se transmet d’une génération à l’autre depuis l’arrivée des Européens il y a 500 ans, et dont les effets se font encore sentir aujourd’hui par les citoyennes et citoyens des Premières Nations.

Cette situation est due à des causes complexes et multiples, qu’il importe de mieux comprendre et auxquelles il convient de remédier afin d’assurer un avenir meilleur aux citoyennes et citoyens des Premières Nations, ainsi qu’à l’ensemble de la population néobrunswickoise. Quel rôle le milieu de la recherche peut-il jouer ? Quelles pratiques les chercheuses et les chercheurs doivent-ils adopter pour effectuer des recherches responsables avec les participantes et les participants ? Comment, finalement, promouvoir une meilleure collaboration entre chercheuses, chercheurs et membres des Premières Nations dans l’espoir de mieux identifier les causes profondes de ces inégalités et de développer de nouvelles approches en matière d’intervention ?

Les personnes intéressées à s’inscrire peuvent le faire à l’adresse https://www.eventbrite.ca/e/vers-une-meilleure-collaboration-toward-a-better-collaboration-tickets-11528922317. Pour de plus amples renseignements, prière de communiquer avec Étienne Paulin, professeur adjoint à l’École de travail social, au numéro (506) 858-4014 ou par courriel à l’adresse etienne.paulin@umoncton.ca.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.