Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 14 Janvier 2014

L’Université de Moncton obtient une nouvelle chaire de recherche du Canada

La photo prise lors du lancement nous fait voir, de gauche à droite, Gilles Miron, directeur du Département de biologie; Robert Goguen, député fédéral de Moncton-Riverview-Dieppe; Nicolas Lecomte, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en écologie polaire et boréale; Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton; Neil Boucher, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche, ainsi que Lise Dubois, doyenne de la Faculté des études supérieures et de la recherche.
Agrandir l'image
L’’Université de Moncton a obtenu une nouvelle chaire de recherche, la cinquième présentement active qui lui est accordée dans le cadre du Programme des chaires de recherche du Canada. Elle porte le nom de Chaire de recherche du Canada en écologie polaire et boréale. C’est le professeur Nicolas Lecomte, nouveau chercheur au Département de biologie de la Faculté des sciences, qui en est le titulaire. Le lancement de cette chaire a eu lieu le mercredi 8 janvier dernier au pavillon Rémi-Rossignol.

« L’obtention de cette chaire démontre encore une fois à quel point les professeures et professeurs de l’Université de Moncton sont engagés à faire avancer la recherche scientifique au pays, a dit le recteur et vice-chancelier, Raymond Théberge. J’offre mes félicitations au nouveau professeur, monsieur Lecomte, dont la qualité des recherches est exceptionnelle. »

« Le gouvernement du Canada demeure résolu à recruter et à garder au pays les meilleurs chercheurs du monde, à créer des emplois et à renforcer l’économie du Canada, a indiqué le député fédéral Robert Goguen. Par l’intermédiaire de programmes tels que celui des chaires de recherche du Canada, le gouvernement fédéral appuie des travaux de recherche novateurs des universités canadiennes et favorise l’innovation en aidant les chercheurs à mettre en marché leurs idées de façon à en faire profiter les Canadiens et à améliorer leur qualité de vie. »

Nicolas Lecomte cherche à détecter les changements clés qui se produisent dans les écosystèmes polaires et boréaux en menant des études à court et à long termes ainsi que des études à grande échelle spatiale dans plusieurs stations situées un peu partout dans l’Arctique et l’Antarctique.

« Je suis très heureux et honoré de voir que j’ai la chance de poursuivre cette recherche dans un domaine sur lequel je travaille depuis près de 12 ans, dit le chercheur. Le programme de la Chaire est novateur et intégrateur et contribuera à renforcer la position du Canada, des provinces maritimes, du Nouveau-Brunswick et de l’Université de Moncton comme chefs de file dans la recherche environnementale et nordique aux niveaux international, national et régional. »

Les recherches de Nicolas Lecomte fourniront des réponses essentielles sur les répercussions dues aux changements climatiques et à d’autres changements causés par l’être humain sur les écosystèmes polaires et boréaux. Le chercheur compte à son actif un nombre impressionnant d’articles publiés, dont un qui fait la démonstration que les changements climatiques passés ont sculpté la génétique des caribous et que les populations de caribous ayant subi le moins de perturbations dans le passé ont de plus grandes prédispositions à résister au réchauffement climatique actuel. Yannic, G. et al. enetic diversity in caribou linked to past and future climate change. Nature Climate Change http://dx.doi.org/10.1038/NClimate2074 (2013).
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.